ACTUALITÉ

SYLVAIN GRANON - Exposition du 13 janvier au 17 février 2024 à la galerie LIGNE 13Collines, 2023, huile sur toile, 81 x 130cm

SYLVAIN GRANON

Exposition
du 13 janvier au 17 février 2024
+ d’infos sur SYLVAIN GRANON

 

On ne peut pas dire qu’il fasse beau dans les tableaux de Sylvain Granon. Le ciel est souvent noir, souvent nuageux, et le paysage semble gorgé d’eau. En fait, Sylvain Granon est une sorte de romantique. C’est de sa tête que sortent les tableaux, jamais ou rarement de la réalité ; aussi n’a-t-il pas besoin d’attendre sept heures du soir pour peindre le crépuscule ; l’orage chez lui est toujours imminent.
On ne peut pas dire qu’il fasse beau mais c’est calme. Un tableau est forcément calme. Ce n’est pas seulement le bonheur de se retrouver derrière une vitre à contempler à l’abri d’une maison chaleureuse ce qui s’annonce comme une revanche de la nature ; c’est aussi le bonheur de voir fixé une fois pour toutes l’avant d’une catastrophe, l’avant qui est toujours magnifique et souvent lumineux, et qui devenu une image à contempler n’augure plus rien que de lui-même.
C’est calme et de plus en plus léger. Comme si les tableaux gorgés d’huile d’autrefois s’étaient démunis de leur surcharge pour laisser le champ libre à une touche plus rapide, à un couteau plus incisif, à une brosse plus spontanée. La main et le chiffon effacent les empâtements, et l’on se dit que le temps va sans doute changer. L’enfance revient toujours. Au delà du paysage qui ne l’est pas forcément, c’est souvent un temps normand que peint Sylvain Granon. Question d’atmosphère. Question de sensation. Déjà, le tableau n’est plus le même. Je vous dis qu’il va faire beau.

Christophe Caillé

SYLVAIN GRANON - Exposition du 13 janvier au 17 février 2024 à la galerie LIGNE 13Les deux buissons, 2023, huile sur toile, 54 x 80cm